Binbin

Binbin, le géant d'osier de Valenciennes, est un enfant aux joues rebondies. il porte une coiffe, un hochet et un petit panier dont dépasse le "briquet", en patois, ou quignon de pain. Le plus ancien témoignage graphique d'un cortège carnavalesque mené par Binbin semble être une lithographie d'Hippolyte Auvray (1798-1860) conservée à la Bibliothèque municipale de Valenciennes. Cette estampe évoque la première apparition du géant en 1817, à l'occasion d'une quête au profit des prisonniers.
La légende raconte que ce sont les musiciens de la Garde Nationale de Valenciennes, injustement privés d'une victoire lors d'un concours de musique organisé à Douai, qui  auraient alors « détourné » le Binbin douaisien pour s'en moquer.
A partir de 1822, Binbin fait parler de lui épisodiquement dans la presse. Il devient à la mode à la fin du XIXe siècle et fait son entrée dans la chanson valenciennoise en 1893 grâce au poète Georges Fidit (1864-1926) avant de triompher au Congrès des géants organisé à Valenciennes le 3 juillet 1910.
Binbin défile aujourd'hui durant le premier week-end de septembre, lors des fêtes patronales rebaptisées "Folies de Binbin". Plusieurs fois détruit et reconstitué, il est exposé dans le pavillon de verre du musée du Louvre-Lens en mai 2013 durant l'exposition temporaire Le temps à l'oeuvre.

> En savoir plus sur les géants

Options pour malvoyant