Jean-Baptiste Pater

Né à Valenciennes le 29 décembre 1695, fils de sculpteur, Jean-Baptiste Pater est le seul élève attesté d'Antoine Watteau à Valenciennes puis à Paris. Le caractère de Watteau, apparemment peu disposé à la pédagogie, incite Pater à quitter la capitale pour revenir à Valenciennes entre 1715 et 1716. En conflit avec la guilde locale de saint Luc, Pater s'établit finalement à Paris en 1718. Dans les derniers mois qui lui restent à vivre en 1721, Watteau revient vers son ancien élève pour lui dispenser son enseignement : Pater confessera plus tard que cet apprentissage fut le plus utile qu'il ait jamais reçu.
Pater est considéré comme l'héritier principal de Watteau dont il reprend les thématiques - scènes amoureuses, personnages de la comédie italienne ou fantaisies militaires - avec davantage de pittoresque mais moins de mystère et de poésie. Son talent est  apprécié par le roi de Prusse Frédéric II qui collectionne ses toiles. Pater réalise notamment une série de quatorze peintures illustrant le Roman comique de Scarron aujourd'hui encore conservées à Berlin et dont la Bibliothèque de Valenciennes conserve les gravures. En dépit de ses succès, les contemporains de Pater le décrivent comme un homme inquiet et de santé fragile. Pater s'éteint en 1736 à l'âge de 40 ans.

Pater à travers les collections de la Bibliothèque

Options pour malvoyant